Boukhara Yomout

6'4" x 4'

Accueil > Petit > Boukharas > Boukhara Yomout : 6'4" x 4'
Nom
Boukhara Yomout
Dimensions en pieds
6'4" x 4'
Dimensions en mètres
1.92 x 1.22
Matière
100% laine pure, colorants naturels organiques
Type de fabrication
Noué à la main
Type de noeuds
Pays de fabrication
Pakistan
Origine du design
Turkmène
Condition
Nouveau, unique en son genre
Numéro de réference
h18112810
Imprimer
Partager
DES TAILLES SUR MESURE PEUVENT ETRE OBTENUES PAR COMMANDE SPÉCIALE
VEUILLEZ S.V.P NOUS CONTACTER AFIN DE VÉRIFIER LA DISPONIBILITÉ
Les photos ne sont pas contractuelles et les couleurs peuvent varier.
Ce tapis est de la plus haute qualité, sélectionné pour vous par la famille Bashir.
Aperçu
La combinaison raffinée de couleurs noire, or et ivoire ajoute une touche de sophistication apaisante à cette pièce. Noué à la main à partir de laine pure par les tisserands des montagnes himalayennes, ce tapis Boukhara Yomud incarne l'esthétique traditionnelle retrouvée dans les tapis de la région du Caucase.

Un bref aperçu des tapis Boukhara

Marchandes de tapis Boukhara Boukhara (Bokhara) est un terme employé couramment en monde occidental lorsqu'on fait référence aux tapis faits par diverses tribus turcomanes en Asie centrale. Leur histoire remonte à des siècles. Les turcomans étaient situés au nord de ce qui est actuellement l'Afghanistan. Les turcomans. Au début du 20ème siècle, le nom Boukhara, une ville située en Ouzbékistan, a été attribué à ces tapis. Les turcomans constituaient un peuple travailleur qui échangeait ses produits pour de la nourriture et des vêtements qu'ils ne pouvaient pas produire eux-mêmes à l'époque. Par conséquence, leurs créations de tapis tissés à la main étaient souvent mises en exposition dans les bazars (marché où sont vendues toutes sortes d'objets) dans de nombreux villages dispersés à travers la région, incluant le village de Boukhara. Cette ville a servi de point de passage aux tapis turcomans en chemin vers l’ouest. De nos jours, les Boukharas sont considérés parmi les meilleurs tapis d’Afghanistan et du Pakistan, se distinguant par leurs noeuds extra fins et en raison de leur douceur au toucher, leur aspect soyeux et leur capacité à s'adapter à tout type d'environnement.

Les tapis Bokhara contiennent un motif répétitif appelé "gul" ou goulot en français, que l'on retrouve couramment sur son champ principal dans des tailles plus grandes et sur ses bordures dans des tailles plus petites. Un goulout (également orthographié gol, göl ou gül) est un motif semblable à un médaillon que l'on retrouve généralement dans les tapis traditionnels tissés à la main en Asie centrale, en Asie occidentale et en certaines parties de l’Asie du Sud. Ces motifs sont d'origine très ancienne et animiste, pré-datant la période islamique et chrétienne. L'origine du terme est incertaine et il est contesté à ce jour. En farsi, la langue parlée dans l’Iran moderne, on dit qu’elle signifie "fleur" ou "rose". Dans la langue turque, le terme gül désigne une "rose", une "cocarde" ou même un "lac".

Le symbolisme derrière ce motif est également contesté. Les spécialistes du tapis l'industrie affirment qu'ils représentent les bijoux inspirés des pierres précieuses qui ornaient les couronnes et les murs des palais des empereurs moghols. C'est ce qui est dit en particulier pour les Boukharas produits en Afghanistan et au Pakistan, deux pays qui ont été gouvernés par l'empire moghol à la fin du 17e et au début de 18e siècles. Certains spécialistes prétendent que les goulots plus ronds n’ont aucun lien avec la royauté de l’Empire moghol mais représentent plutôt des corps célestes tels que le soleil, la lune ou les étoiles. Ils affirment également que les goulots de forme plus géométrique, tels que ceux en forme de losange, désignent les femmes et que, lorsqu'ils sont attachés à d'autres goulots, ils signifient que les femmes et les hommes unissent leurs mains. Par conséquent, il reste à notre imagination de déterminer le sens réel de chaque variété. Pour voir plus de tapis Bokhara, nous vous invitons à visiter notre collection de "Tapis Boukhara”.

Sources et inspiration : BÉRINSTAIN, Valérie, et al. L'art du tapis dans le monde, Paris, Mengès, 1996, 378 p. ; JERREHIAN JR., Aram K. A. Oriental Rug Primer, Philadelphie, Running Press, 1980, 223 p. ; HERBERT, Janice Summers. Oriental Rugs, New York, Macmillan, 1982, 176 p. ; HACKMACK, Adolf. Chinese Carpets And Rugs, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1980, 45 p. ; DE MOUBRAY, Amicia. et David BLACK. Carpets for the home, London, Laurence King Publishing, 1999, 224 p. ; JACOBSEN, Charles. Oriental Rugs A Complete Guide, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1962, 479 p. ; BASHIR, Shuja. communication personnelle, s.d. ; Sources de sites web et dates de consultation variées (à être confirmées). Utilisé sous toutes réserves.

Demande de prix

Merci de prendre un moment pour remplir le formulaire

Demander le prix pour le tapis Boukhara Yomout
ID tapis #h18112810

Faire une offre

Merci de prendre un moment pour remplir le formulaire

Faire une offre pour le tapis Boukhara Yomout
ID tapis #h18112810
Prix spécial : $500

Vos questions sur les tapis faits machine

Merci de prendre un moment pour remplir le formulaire

Demander de l'information pour le tapis Boukhara Yomout
ID tapis #h18112810

Commande personnalisée pour tapis vendu

Merci de prendre un moment pour remplir le formulaire

Demander de l'information pour le tapis Boukhara Yomout
ID tapis #h18112810